Boisson énergisante alcool
© iStock

Selon une étude très récente, un ingrédient clé des boissons énergisantes pourrait exacerber certains des effets négatifs de la consommation excessive d’alcool. On savait déjà que les boissons énergisantes à base de taurine ne sont pas bonnes pour la santé et doivent être consommées avec parcimonie. Mais la recherche lui a encore trouvé un sacré point noir. Carton rouge donc pour le cocktail à la mode.

Une tendance dangereuse

Beaucoup de gens mélangent des boissons énergisantes avec de l’alcool pour contrer la nature sédative de l’alcool. Les consommateurs de ce genre de cocktails se sentent plus éveillés et moins saouls qu’ils ne le sont réellement. Mais cela n’est pas sans danger. Des chercheurs de l’université de Portsmouth et de l’Université Fédérale de Santa Maria au Brésil ont testé les effets de la taurine et de l’alcool sur le comportement social et la réponse à la peur, sur le poisson zèbre. Ils ont alors découvert que la taurine augmente l’effet inhibiteur de la peur déjà propre à l’alcool ainsi que le comportement social.

Des effets plus néfastes que l’état d’ébriété

Le Dr Matt Parker, Maître de Conférences en pharmacologie comportementale et en neurosciences moléculaires à l’Université de Portsmouth a déclaré: « Les effets du mélange d’alcool et de boissons énergisantes n’avaient pas encore été établis. Cette étude est la première à montrer que les deux ensemble peuvent aggraver certains des effets négatifs de la consommation excessive d’alcool, c’est-à-dire réduire la peur et engendrer des problèmes de communication sociale en état d’ébriété, ce qui augmente collectivement le risque de bagarres, de violence et de comportements à risque.  »

Dans l’étude, publiée dans le Journal of Psychiatric Research, les chercheurs ont testé l’effet de la taurine et de l’alcool (à des volumes reflétant des niveaux pouvant induire une intoxication humaine modérée) sur le comportement du poisson zèbre. Les poissons ont été divisés en bancs et ont été exposés soit à l’eau, à la taurine et à l’alcool séparément, soit à la taurine et à l’alcool pendant une heure. Leurs comportements ont ensuite été analysés à différents intervalles de temps, soit entre 0 et 5 minutes, entre 30 et 35 minutes et entre 55 et 60 minutes. On a également testé leurs réactions de peur d’un prédateur en divisant le réservoir en quatre zones, la zone la plus éloignée simulant la présence d’un prédateur.

Bande à part

Les poissons exposés à l’alcool et à la taurine ont eu moins d’interactions avec les autres poissons du banc que ceux exposés à l’eau seule ou à l’alcool seul. Ces poissons ont également montré un comportement plus «risqué», passant plus de temps dans la zone du prédateur que ceux des autres groupes.

Taurine et alcool, un cocktail violent !

Le Dr Parker a déclaré: «La consommation et l’abus d’alcool sont des problèmes majeurs au Royaume-Uni et dans le monde. Le nombre d’hospitalisations résultant de maladies ou de blessures suite à une surconsommation coûte des millions par an. De faibles doses peuvent entraîner relaxation et euphorie légère mais à des doses plus élevées, cette inhibition peut causer des problèmes violence ou de comportements à risque. » Le poisson zèbre, qui est une espèce très sociale, réagit de manière biologique et comportementale à l’alcool. Ce qui en fait une espèce idéale pour l’étude des conséquences de ce genre de mélange sur le comportement.

« Nous avons constaté que l’addition de taurine, un ingrédient présent dans de nombreuses boissons énergisantes, exacerbe les choix à risque chez le poisson zèbre et réduit la cohésion sociale. Combinées, ces données semblent indiquer que le mélange de l’alcool et de la taurine pourrait être un facteur d’augmentation de certains des effets négatifs de l’alcool. Les gens doivent être conscients que la consommation de boissons énergisantes mélangées avec de l’alcool peut altérer leur jugement et ils devraient donc fortement éviter ce genre de cocktails. »