BAISSE D’ÉNERGIE 7
Laissez tomber le petit noir avant d’aller prendre un verre. D’après une étude du Cedars- Sinai Medical Center, le mélange de ces deux boissons peut renforcer un comportement à risque, peut-être parce que la caféine atténue l’effet dépressif de l’alcool. En outre, l’action stimulante de la caféine pourrait masquer la sensation d’ébriété : vous pouvez alors moins évaluer l’état d’ivresse et êtes susceptible de boire en excès. Une fois que les effets énergisants auront cessé, vous serez à la fois soûl et en manque de sommeil, combinaison potentiellement mortelle…
LE REMÈDE Un petit somme
Allez au lit sans oublier de mettre le réveil ! Une étude menée en Irlande en 2011 indique que si
l’on s’endort en fin de journée, on a plus tendance à entrer dans une phase de sommeil paradoxal : une interruption du sommeil peut alors provoquer une inertie hypnique (voir « Baisse d’énergie 1 »). L’assoupissement ne devra
donc pas excéder vingt minutes. Récemment, des chercheurs australiens ont constaté que cette durée est assez brève pour éviter d’entrer dans la phase paradoxale tout en garantissant les bienfaits d’un sommeil réparateur.

BAISSE D’ÉNERGIE 8
Vous vous croyez libre et pourtant vous êtes l’esclave de votre horloge interne. Votre corps vous ordonne de commencer à baisser de régime environ une heure avant le moment où vous allez habituellement vous coucher. La sensation de fatigue est due à la baisse du cortisol. Celle-ci est programmée afin qu’on puisse s’endormir et que le cerveau récupère pour bien fonctionner le lendemain. Voilà une situation où il est normal de se sentir fatigué et qui réclame donc un stimulant puissant.
LE REMÈDE Le chewing-gum
Le chewing-gum à la caféine est ce que l’armée américaine distribue à ses soldats : il devrait donc suffire largement pour vous donner tout le tonus dont vous avez besoin. Pour que l’effet énergisant dure de trois à cinq heures, optez pour un chewing-gum contenant de 100 à 200 mg de caféine. Pour un apport rapide en caféine, le chewing-gum est plus efficace que le café, car la caféine est libérée en une minute environ et passe rapidement dans le sang par les vaisseaux sanguins de la bouche et de la gorge.

BAISSE D’ÉNERGIE 9
Le corps baigne dans les hormones, mais c’est la marée basse pour la testostérone :
son taux atteint un pic le matin (d’où l’érection matinale), puis accuse une chute nette le soir. Cette baisse peut faire dégringoler la libido. Par ailleurs, elle peut entraîner une perte de tonus.
LE REMÈDE La musculation Poussez la fonte pour être au top au lit. Ceux qui s’entraînent régulièrement ont un taux de testostérone plus élevé et sont sexuellement plus performants. En maintenant la testostérone à un niveau élevé, la baisse sera moins prononcée en fin de journée et moins susceptible d’avoir une incidence sur la vie sexuelle. Comme il suffit d’une séance de musculation pour augmenter la testostérone, entraînez-vous le soir avant un rendez-vous chaud. Limitez-vous à 30 minutes de musculation ou à 1 heure de musculation et de cardio. Au-delà (ou si vous ne faites que du cardio), cela risque d’émousser l’effet sur la testostérone : telle est la conclusion d’une étude menée en Espagne en 2011.

Fini d’être couche tard !
Dites adieu à vos habitudes de noctambule.
L’hormone qui vous permet d’assurer au lit est aussi celle qui entrave une autre activité dans la chambre, à savoir le sommeil. Des scientifiques allemands ont constaté que la testostérone pouvait prédisposer les hommes à se coucher tard. En effet, notre horloge biologique possède des récepteurs aux hormones masculines : quand la testostérone se lie à ces récepteurs, cela peut retarder l’horloge interne. Si l’on se couche toujours tard et qu’on se lève tôt pour aller travailler, le manque de sommeil sera particulièrement prononcé : il sera alors urgent de le rattraper.
DÉTENDEZ-VOUS À MIDI
Pas question de compromettre le taux de testostérone! En revanche, on peut abaisser celui du cortisol, hormone du stress, dont le pic se situe plus tard chez les noctambules. La solution? Vingt minutes de contraction/relâchement des muscles à l’heure du déjeuner : cela peut diminuer le taux de cortisol, affirment les chercheurs allemands.
BUVEZ CHAUD
Quand le taux de mélatonine augmente, la température corporelle baisse, ce qui induit le sommeil. Si vous êtes un oiseau de nuit, le pic de mélatonine intervient plus tard, d’où l’intérêt d’un verre de lait chaud qui provoquera d’abord une élévation, puis une descente marquée de la température corporelle.
REPENSEZ LE WEEK-END
La seule façon de sortir de ce cycle de nuits tardives est de ne pas modifier vos habitudes de la semaine au cours du week-end. Vu que vous n’avez pas à vous lever pour aller au travail, accordez-vous une récompense (comme un petit déjeuner spécial, pris sans hâte) pour un lever matinal. Au bout d’un certain temps, vous commencerez à vous réveiller automatiquement plus tôt. — JORDAN SWARD

—————–

Et pour garder la forme :
– 10 semaines pour préparer un semi-marathon
– Les meilleurs outils pour vos muscles
– Sculptez-vous un dos plus puissant