©iStock

Même si vous n’avez pas décidé d’arrêter le gluten, n’hésitez pas à tester les céréales sans gluten. Elles sont toutes riches en fibres rassasiantes et offrent chacune des bénéfices uniques

QUINOA

C’était lui le véritable or des Incas. Ce booster d’énergie venu des Andes est une source de protéines végétales unique avec ses 9 acides aminés. Son index glycémique est très bas et il a l’avantage de ne pas peser sur l’estomac.

Essayez-le : Bio de préférence, faites-le cuire dans deux fois son volume d’eau froide. Salez en fin de cuisson, puis utilisez-le comme du riz : en salade, en gratin, sauté avec des légumes, en accompagnement d’une viande… tout est permis.

SARRASIN

Le blé noir (qui n’a rien à voir avec le blé) a fait les beaux jours de la gastronomie bretonne, mais il est également populaire au Japon (les nouilles soba) et en Europe de l’Est. Il contient de la rutine, un flavonoïde aux propriétés antioxydantes, et est riche en magnésium, bon pour le cœur.

Essayez-le : Comme en Bretagne, faites des crêpes avec de la farine de sarrasin, de l’eau et du sel de Guérande. Vous pouvez aussi le déguster à la polonaise, en cuisant ses grains entiers comme du riz, pour un accompagnement très parfumé.

AMARANTE

Grosses comme des graines de pavot, celles de l’amarante contiennent plus de protéines que le blé et deux fois plus que le riz blanc. Des études sur les rongeurs suggèrent qu’elle pourrait faire baisser le cholestérol.

Essayez-la : Sa consistance proche de la semoule permet de l’utiliser en gratin, pour farcir des légumes mais aussi en dessert : cuite dans du lait avec de la vanille, du miel et de la cannelle, pour un substitut au gâteau de semoule.