Que manger quand il fait chaud ?
© iStock

C’est l’été, le soleil brille, il fait beau, il fait chaud. Les petits veinards qui sont au bord de la mer en profitent mais pour tous ceux restés chez eux à travailler, la chaleur est parfois pesante. Pour que vous supportiez un peu mieux la chaleur, on a demandé à notre expert nutrition Charles Brumauld de répondre à la question suivante: que manger quand il fait chaud ?

Que manger quand il fait chaud ?

3h du matin, la fenêtre ouverte, 25 degrés dans votre chambre, impossible de dormir. Vous aurez beau jouer de tous les stratagèmes, si vous voulez passer des nuits moins difficiles en période de grosses chaleurs, cela peut se passer bien plus tôt, et dans votre assiette. En effet, « l’homme doit réguler sa température corporelle à 37°C. Lorsqu’il fait chaud, il y aura une dilatation des vaisseaux et une transpiration plus ou moins importante selon les individus pour laisser une fine pellicule d’eau et faire baisser la température. La digestion étant une activité très énergivore, elle dégage beaucoup de chaleur » nous explique Charles Brumauld, nutritionniste.

Quels aliments doit privilégier quand il fait chaud?

Il vous faut alors privilégier des aliments faciles à digérer comme les fruits et légumes, plutôt que les protéines et lipides, beaucoup plus difficile à digérer. Les fruits et légumes qui contiennent par ailleurs une bonne quantité d’eau et qui nous sont donc indispensables en période de grosses chaleurs. Effectivement, « l’eau est le principal constituant de l’organisme, soit environ 60 % de notre poids. Chaque jour, nous en éliminons 2,5 litres à travers la respiration, la sueur, l’urine…  Il faut donc compenser ces pertes et boire au moins un litre et demi d’eau par jour (pour un homme de 70 kilos, à activité physique modérée), sans compter l’eau contenue dans les aliments (environ 1 litre) ». Pour atteindre ce litre d’eau issu des aliments, tournez vous vers le concombre, la pastèque, le melon, la tomate ou la courgette. Petit conseil de Charles: « entre une pastèque et un melon, deux fruits gorgés d’eau, préférez le melon, légèrement plus intéressant au niveau de l’indice glycémique, à condition de limiter les portions ! »

Doit-on éviter certains aliments en cas de grosses chaleurs ?

Une bonne bière fraiche, c’est parfait quand il fait chaud, non? Eh bien non, « le thé, le café et l’alcool déshydratent l’organisme. Une bière blonde bien fraîche permet de se désaltérer instantanément, mais étant diurétique, la petite mousse déshydrate au final« . A consommer avec modération donc ! Par ailleurs, « notre organisme aura tendance à vouloir manger et/ou boire froid, voire glacé, ce qui va figer la digestion. Donc, on mise plutôt sur du frais et des denrées à température ambiante sans nécessairement se tourner vers les produits glacés« .

Enfin, contrairement aux idées reçues, « le sel, en quantités raisonnables, a un effet bénéfique en cas de fortes chaleurs, il permet d’aider le corps à retenir l’eau« . Ne coupez donc pas votre consommation de sel.

Faut-il modifier ses horaires de repas ?

Si l’on a si chaud au moment de dormir, peut être devrait-on s’arranger pour manger plus tôt, afin d’augmenter le temps de digestion? Pas nécessairement selon Charles. Par contre, « on peut ruser et fractionner ses prises alimentaires pour éviter les repas trop copieux, et donc trop lourds à digérer. Prévoir des collations de 11 heures (un petit suisse et une pomme si vous avez un frigo à disposition, ou un mini sandwich pain complet/fromage frais) ou de 16 h permet de répartir les apports tout au long de la journée. » Plutôt que modifier ses heures de repas, privilégiez donc des repas intelligents. Pensez aussi à éviter d’utiliser votre four pour ne pas augmenter la température ambiante de vos pièces.

Doit-on moins manger ?

On a de toute manière tendance à avoir moins faim en période de grosses chaleurs. Selon Charles, il faut manger mieux, et plutôt un peu moins que d’habitude. « Les plats trop roboratifs, avec sauce et graisses cuites sont à éviter en cas de fortes chaleurs ! On cherche justement à obtenir une digestion la plus optimale possible. Lorsqu’il fait chaud, c’est une bonne raison de plus pour mastiquer (30 fois les aliments cuits, 50 fois les crus) pour broyer les aliments, les imprégner de salive (et des enzymes digestives qui vont avec !) et faciliter l’étape d’après, la digestion ! «