©iStock

Les femmes se livrent et nous révèlent leurs expériences les plus mémorables (dans un fauteuil, contre une fenêtre, dans un jacuzzi…). Les meilleurs psychologues, sexologues et autres spécialistes du couple nous expliquent comment appliquer ces leçons au quotidien

 » Il faut absolument tester le sexe dans l’eau  » Aline, 35 ans, Valenciennes

C’était le jour de la Saint-Valentin. Nous étions ensemble depuis quelques années et nous sommes allés au restaurant, rien d’extraordinaire jusque-là. Mais après ça, il m’a bandé les yeux et m’a conduite à l’hôtel, où il avait réservé une chambre avec un bain à remous. Il y avait des pétales de rose partout et des bougies. Ça sentait incroyablement bon. Il nous a servi du champagne et a fait couler un bain après avoir subi mon questionnaire sur le côté hygiénique de la chose : “T’es sûr que c’est propre, ce truc ?” Je n’avais jamais fait l’amour dans une baignoire – j’imaginais que c’était assez inconfortable – mais il m’avait bien émoustillée avant de nous jeter à l’eau. Il avait pensé à tout, même à un gel spécial au silicone – prévu pour ce genre d’environnement humide –, absolument indispensable pour que ça glisse. Tout était parfait. L’eau était apaisante. Le secret pour que ce soit exceptionnel : adopter des mouvements lents et sensuels. Nous avons fait notre maximum pour ne pas faire de vagues et ne pas mettre de l’eau partout en dehors. Après une première tentative ratée – et hilarante – de fellation en apnée, je me suis concentrée : “Retiens ta respiration, prends ce sexe dans ta bouche, ne suffoque pas.” On se remémore cet instant encore aujourd’hui. Je l’ai d’abord chevauché, puis nous sommes passés en levrette. J’ai adoré chaque minute de cette incroyable nuit.

Ce qu’il faut retenir : Vous avez bien noté, elle s’en souvient encore aujourd’hui. Tout bon sexologue vous le dira, la séduction est une étape indispensable pour arriver à des moments d’intimité. Les silences, les rires, les petits jeux, les ratés. Tous ces moments font partie de la magie du sexe. Alors oubliez ce que vous voyez dans les films pornographiques et vivez pleinement chaque moment d’intimité, de la séduction au dénouement.

 » Soyez patient, explorez chaque centimètre de peau avant la pénétration ; Croyez-moi !  » Élise, 32 ans, Étampes

Nous nous sommes rencontrés sur Badoo. Après plusieurs rendez-vous, il m’a emmené dans un superbe restaurant italien, le service était incroyable. C’était très chic ! Après de délicieuses dégustations et quelques verres de vin, nous sommes partis. Il m’a tendrement embrassée devant le restaurant. Ça semble fleur bleue, mais toutes les femmes aiment le romantisme. Nous sommes allés chez lui. Tout en continuant ses baisers, il a commencé à me caresser, puis nous avons passé des heures à découvrir nos corps dans sa chambre. Je n’en pouvais plus, j’avais terriblement envie de lui, là tout de suite. Mais il m’a lentement déshabillée et m’a embrassée partout. Il a continué un moment à me caresser doucement, à effleurer de ses lèvres chaque centimètre de mon corps, et plus particulièrement mon ventre, mon cou, mes épaules, avant de descendre bien plus bas. Après ce qui m’a semblé une éternité, nous étions enfin nus. Je n’avais jamais éprouvé autant de désir pour un homme, je me sentais vraiment spéciale dans ses bras. La durée des préliminaires – je n’avais jamais connu ça avec un autre homme – m’a vraiment rendue dingue. Sa patience, sa douceur et son habileté le rendaient terriblement sexy. Nous avons décidé de nous revoir dès le lendemain pour continuer nos explorations mutuelles. Et entre nous, ça a fonctionné : nous nous sommes mariés un an plus tard et notre vie sexuelle est toujours aussi épanouie.

Ce qu’il faut retenir : Un rendez-vous dans un endroit luxueux a signification importante pour une femme. Vous noterez ici que c’est au bout de plusieurs rencontres qu’il intervient. Symboliquement, le romantisme et le chic montrent à une femme l’importance qu’elle prend dans votre vie. C’est une sorte de gage d’investissement dans la relation. Si elle compte pour vous, c’est un excellent moyen de le lui faire comprendre.

 » Parfois, une fille veut être prise dans un fauteuil en cuir  » Rebecca, 36 ans, Paris

Je sortais avec un mec qui habitait très loin de Paris et nous ne nous voyions pas souvent à cause de nos carrières très prenantes. Mais un soir, après une discussion par SMS plutôt épicée, il a proposé de prendre à mi-chemin une chambre d’hôtel pour le week-end. À partir du moment où j’y suis entré, nous n’avons pas rompu le contact physique une seule seconde. Il m’a totalement fait perdre la tête en se concentrant uniquement sur mon plaisir. J’avais passé des années à espérer qu’un jour un homme prendrait les choses en main, et j’ai adoré ça : pénétration bestiale alternée avec des moments de douceur et de tendresse. S’il s’était contenté de l’un ou de l’autre, je n’aurais pas été pleinement satisfaite. Il m’a déshabillée, a embrassé mes seins, me maintenant les mains au-dessus de la tête, puis il s’est totalement emparé de moi. Nous avons fait l’amour dans tous les coins de la chambre, il m’indiquait ce qu’il attendait de moi, dans des positions où il pouvait toujours me stimuler sexuellement. L’apothéose, c’est lorsqu’il m’a pénétrée sur un fauteuil en cuir, me maintenant les jambes en l’air. J’ai adoré avoir le contact visuel. Nous avions passé de longues heures à parler de nos désirs, et les avons réalisés ensuite. Plus j’étais excitée, plus il l’était aussi. Comme si son plaisir dépendait du mien. Et depuis, c’est un feu d’artifice à chaque fois que nous nous voyons !

Ce qu’il faut retenir : La sensation de susciter le désir chez l’autre est primordiale pour des séances très chaudes. En effet, si le psychologique n’y est pas, les sensations ne seront pas aussi puissantes. Alors concentrez-vous sur son plaisir : son corps et ses joues rougissent, elle émet des petits sons excitants, son corps ondule de plaisir, son regard respire l’envie et l’excitation. Ces signes vous indiqueront quand elle passe du simple plaisir mécanique à quelque chose de plus profond.

 » Si vous vous fâchez, transformez ça en sexe torride  » Gina, 29 ans, Montpellier

Il m’en faut peu pour passer de la haine à l’amour, et le sexe peut-être très libérateur. J’aime oublier mes mauvaises pensées en sachant qu’il m’aime toujours. Le jour de la Saint-Valentin, j’étais en colère contre mon petit ami car il ne m’avait pas invitée à sortir, et qu’il m’avait traitée comme si nous n’étions pas vraiment ensemble. Ajoutez à ça deux verres de vin rouge, un froid de canard et une flopée de messages auxquels il ne répondait pas. Quand il s’est enfin décidé à m’appeler, j’étais tellement hors de moi que je n’ai pas voulu répondre. En arrivant chez moi, je l’ai vu sur le perron. Il m’a plaqué contre la porte de mon immeuble et m’a donné un baiser passionné pendant au moins 5 minutes. Ce baiser voulait dire : “Je te veux maintenant.” Je suis immédiatement passée de la haine à la passion, de l’envie de le frapper à celle de fondre dans ses bras. Il m’a déshabillé en montant les escaliers. Cette nuit- là, il a été totalement sexy et très volubile, me disant qu’il était tout à moi, qu’il me trouvait superbe et que je lui faisais un effet dingue. Nous avons fait l’amour lentement, sensuellement, nous avons ressenti chaque vibration, chaque tressaillement du corps de l’autre. Après ça, nous nous sommes tous les deux excusés, et avons eu d’autres supers moments au lit. Nous ne sommes plus ensemble mais je repense souvent à nos ébats. Il a été le seul à me faire jouir à chaque fois que nous faisions l’amour.

Ce qu’il faut retenir : Le sexe de réconciliation peut être terriblement excitant, car vous n’avez qu’une envie, vous rapprocher. Cependant, certaines situations n’y sont pas propices du tout. S’il y a des raisons trop importantes qu’elle soit hors d’elle, alors évitez d’en rajouter à son moulin en attendant d’elle qu’elle accepte de coopérer.

 » Laissez-la choisir une position et n’en changez que si elle le demande  » Marjorie, 31 ans, Cahors

Il a commencé par me préparer un repas léger, sain. Il sait que je fais attention à mon alimentation, donc un mauvais repas peut vraiment gâcher l’ambiance. Pendant le dîner, il me frôlait la jambe, m’embrassait et m’effleurait les seins. Il s’est assis en face de moi et s’amusait à me caresser les jambes quand je ne m’y attendais pas. Je me sentais sexy et désirée et, à ce moment, la tension sexuelle était plus que palpable. Alors qu’on débarrassait, il m’a attrapée et collée contre le réfrigérateur – foutus magnets. Et là, je ne voulais plus qu’une chose, qu’il me prenne, alors nous sommes allés dans la chambre. Ce n’était pas la meilleure relation sexuelle de ma vie, mais j’en garde un excellent souvenir car il s’est attardé sur chaque centimètre de mon corps. Je brûlais d’envie de le sentir en moi. Une fois que c’était fait, nous avons trouvé notre rythme, ni trop rapide, ni trop lent, juste assez pour bien ressentir chaque mouvement. Je lui ai dit que je ne pouvais jouir que si j’étais au-dessus, il m’a donc laissé tout le temps qu’il m’a fallu dans cette position. Il tenait à mon plaisir et ne voulait absolument pas jouir avant moi, ce qui m’a ôté toute pression et m’a permis d’avoir un merveilleux orgasme. Nous étions tous les deux épuisés et relâchés, c’était intense et amusant ! Le dîner avait été une mise en bouche tout en retenue et chargée de tension sexuelle, alors la libération a été la bienvenue.

Ce qu’il faut retenir : La clé du succès dans ce cas précis : ne pas avoir mis directement les mains partout. Vous jeter sur elle en la tripotant d’entrée de jeu est plutôt maladroit et ne laisse pas le temps au désir de monter. Parfois, ça peut même le tuer dans l’œuf. Découvrir son corps sans les mains, dans un premier temps, est un bon moyen de savoir où les mettre ensuite.

 » Prenez-la contre une fenêtre, le risque d’être vus va l’exciter  » Sarah, 26 ans, Toulon

Ça s’est passé en plein mois d’août. Nous étions tous les deux installés sur des transats sur ma terrasse avec vue sur mer, buvant du thé glacé et lisant chacun un bouquin. Il sait que je suis un peu exhibitionniste, alors il a commencé à me caresser délicatement par-dessus les vêtements, mais il s’est arrêté là, juste pour m’exciter. C’était assez pour m’allumer mais pas pour me satisfaire, il continuait alors son petit jeu pendant 10 minutes, en lisant son bouquin, comme s’il n’y faisait pas vraiment attention. Rapidement, je n’en pouvais plus et nous sommes allés à l’intérieur, et là il m’a collée contre la baie vitrée. C’était un de mes fantasmes et j’étais ravie de n’avoir pas eu à demander pour enfin le réaliser. Il a relevé ma robe d’été et m’a retournée face à la mer. Nous avions déjà parlé de ce désir que j’avais d’essayer, mais il m’a tout de même demandé si ce n’était pas trop inconfortable. Quand j’ai répondu que non, il m’a attrapée par la taille et avec une main, m’a plaqué le visage contre la vitre avant de me pénétrer. J’étais terriblement excitée à l’idée d’être peut-être observée.

Ce qu’il faut retenir : Le comportement d’une personne au quotidien peut refléter ce qu’elle est au lit. Un caractère dominant aura tendance soit à dominer sexuellement ou, au contraire, à être totalement soumis. Comme, sexuellement, c’est souvent tranché, pour savoir de quel côté elle penche, essayez les deux et voyez ses réactions. Ou encore mieux, posez-lui la question. Et souvenez-vous que dans ce cas précis, il savait quel était le fantasme de sa partenaire.

Par Arianne Cohen