Les beaux jours reviennent. Nelson Monfort et Gérard Holtz commencent à s’agiter dans votre poste en annonçant Roland-Garros? C’est en principe à ce moment-là que vous vient l’idée de ressortir votre raquette, de voir si vos balles rebondissent toujours et d’appeler un pote pour vous faire un petit tennis. Mais attention! C’est à la reprise du sport, après l’hiver, qu’on constate le plus de blessures. Retrouver le chemin des courts demande quelques précautions.

Ne reprenez pas le tennis!
Ça paraît bête à dire, mais, pour reprendre le tennis, il vaut mieux ne pas commencer par le tennis. Si vous n’avez pas appliqué à la lettre tous les conseils des coachs de Men’s Health pendant l’hiver (ce n’est pas bien, mais ça arrive), si vos muscles ont hiberné, réveillez-les tout d’abord avec un peu de marche ou de natation, des occupations moins traumatisantes pour le corps que le tennis.

Échauffez-vous
Avant toute activité sportive, et encore plus pour une reprise, il est important de s’échauffer. Cinq minutes de footing, sans forcer, et cinq minutes d’accélérations feront l’affaire. Le tennis étant un sport assez complet, échauffez-vous en faisant tourner au ralenti votre cou, vos épaules, vos poignets, vos hanches et vos chevilles.

Ne la jouez pas comme Djokovic
Ne forcez pas! Ne jouez qu’un seul set la première fois. Ne vous tirez pas inutilement la bourre avec votre partenaire. Contentez-vous de quelques échanges de balles cordiaux en reportant votre grand chelem aux séances suivantes. Sachez d’ailleurs que la majorité des claquages et déchirures surviennent sur des accélérations ou des récupérations de balle hasardeuses effectuées par des personnes en reprise, notamment chez les plus de 40 ans.

Surveillez votre régime
Avant, pendant et après l’effort, hydratez-vous. Cela évite notamment les crampes et les déchirures musculaires. Consommez des sucres lents pendant l’effort et des protéines après, pour aider à la récupération musculaire.

Étirez-vous
Au tennis, mollets, cuisses, adducteurs et bras sont soumis à rude épreuve. Étirez-vous après l’effort pendant 10 minutes au minimum. Cela limitera les courbatures.

Ne vous découragez pas
Vous avez échappé à la blessure, mais pas aux courbatures ? C’est normal pour une reprise. Ne baissez pas les bras. Laissez à votre corps le temps de récupérer durant au moins 3 jours et ne le laissez pas se rendormir
plus de 1 semaine. Au bout de 3 semaines de pratique régulière, vous retrouverez les effets positifs du sport.

Consultez
Si vous revenez de loin, c’est-à- dire si vous fumez, si vous êtes en surpoids, fatigué, ou si vous n’avez suivi aucun des conseils de Men’s Health pendant plus de 1 an, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour effectuer un check-up complet avant toute remise en jambes.

—————–

Et pour garder la forme :
– 10 semaines pour préparer un semi-marathon
– Les meilleurs outils pour vos muscles
– Sculptez-vous un dos plus puissant